Et si vous proposiez la pratique du yoga dans votre école à vos élèves ?

Vos élèves montrent souvent des signes de fatigue, voire d’énervement. Certains ont des difficultés à mémoriser les savoirs, d’autres manquent de concentration. D’autres encore sont turbulents et ne tiennent pas en place. Bref, le climat de classe s’en ressent, la tension est parfois palpable et des conflits éclatent. Sans parler du temps, trop long, qu’il faut à chacun pour se mettre au travail. Et si vous essayiez le yoga en maternelle ou en primaire ? Une pratique qui a fait ses preuves en milieu scolaire depuis 40 ans et qui tend à s’y démocratiser aujourd’hui grâce à des supports multiples.

Pourquoi faire du yoga en milieu scolaire ?

Les notes, les devoirs, les leçons, les résultats…Autant de pression pour un enfant qui, à la maison, est aussi soumis à des sollicitations multiples. D’où sa difficulté à se concentrer, à poser son attention sur un sujet, et donc à acquérir de nouvelles notions. Par des outils, par des postures, la pratique du yoga à l’école va lui permettre de se recentrer sur son corps et son esprit, favoriser sa concentration,  sur un temps certes court, mais qui peut être d’un grand bénéfice. Plus concentré, plus posé, l’enfant accueille les sollicitations avec plus de concentration, de calme, et l’apprentissage de nouvelles notions sera facilité.

pratiquer le yoga en classe avec ses élèves

Pratiquer le yoga à l’école et ses bienfaits sur la concentration, l’apprentissage de l’enfant en classe

Le yoga, c’est comme une bulle qui permet à un enfant d’accepter ses émotions, ses sentiments, de prendre (pleine) conscience de l’instant, et de s’en détacher. C’est en quelque sorte une façon de reconnecter son corps et son esprit, de se concentrer sur soi, son bien-être, le moment vécu à l’instant T.

Dès lors, l’enfant accepte ce qu’il vit, ce qui passe dans son esprit. Il gère ses émotions et son rapport avec les autres. Une sérénité retrouvée qui peut permettre d’améliorer l’ambiance d’une classe. Pour appréhender et comprendre tous les bénéfices du yoga, vous pouvez vous reporter au travail de soutenance de master 2 de Nelly Ducès autour de la thématique : « Les effets de la pratique du yoga scolaire en classe sur l’état cognitif de l’élève en situation d’apprentissage » ( http://www2.ac-toulouse.fr/ien32-auch1/peda_generale/atelier%20relaxation/memoire_v5[1].pdf)

Toutefois, la pratique du yoga ne doit être proposée qu’en accord avec le chef d’établissement, les parents mais surtout les enfants. Inutile d’imposer, le yoga doit être un don que se fait l’enfant à lui-même. De même, il doit être pratiqué en dehors de toute croyance, de manière laïque.

Comment mettre en pratique une activité yoga à l’école ?

En classe, pour pratiquer le yoga, il faut s ’adapter. D’abord à l’enfant, à son rythme mais aussi au lieu. On ne va pas pratiquer dans un cadre trop rigide, les postures doivent parler à l’enfant, via des animaux, des métaphores, pourquoi pas des formes, des lettres…Aujourd’hui, de nombreux éditeurs proposent des supports destinés aux enseignants, tels que des livres, mais aussi des cartes ou des posters qui détaillent les postures, ou encore des vidéos ou des CD.

Il faudra aussi privilégier certains moments de la journée ou de la semaine pour créer une sorte de rituel. Et retenez qu’il vaut mieux pratiquer 5 minutes par jour dans la douceur qu’une heure par semaine ! De même, vous devrez vous adapter à l’espace. Le yoga peut se pratiquer dans le cadre d’une séance dédiée en salle de motricité mais aussi, pendant quelques minutes, dans la classe. Il suffira juste de proposer des postures simples, mais aussi un temps de relaxation, assis, les paupières closes, pour se centrer sur sa respiration. L’essentiel étant que les enfants ne soient pas contraints et libres de pratiquer ou pas.

Quelques postures toutes simples peuvent déjà être proposées :

• De la montagne : debout, pieds joints, les bras le long du corps, on se concentre sur sa respiration
• Du chat : à quatre pattes, on creuse ou on bombe le dos
• Du chien la tête en bas : à quatre pattes, on remonte le bassin vers le haut pour faire un angle droit avec son corps
• De la cigogne : jambes tendues, on se baisse pour amener son ventre vers ses cuisses
• De l’escargot : assis sur ses talons, on pose la tête au sol et on met les bras le long du corps
Du lion rugissant : à genoux, les mains sur les cuisses, on se penche et on expire fort.
• De l’abeille : assis en tailleur, on passe ses mains derrière sa nuque et on bascule son corps à droite et à gauche
• De la grenouille : accroupi, on pose ses mains par terre et on se relève en levant les fesses.
• Du papillon : assis, plantes des pieds l’une contre l’autre, on monte et on descend les genoux.

Pourquoi pas se former ?

Depuis 40 ans, l’association RYE (Recherche sur le yoga dans l’éducation) prône les bienfaits de la pratique du yoga en milieu scolaire. Au point qu’en 2013, l’Education nationale lui accordait un agrément. Ainsi, le RYE propose des formations, reconnues par un certificat, à tous les enseignants ayant déjà une pratique du yoga, même récente, et désireux de la transmettre à leurs élèves. Et ainsi contribuer à leur réussite scolaire et à leur bien-être (Plus de détails sur www.rye-yoga.fr).

A l’école, le yoga peut donc permettre à l’enfant de vivre un instant de détente et de sérénité physique et émotionnelle. Tout en lui montrant la voie pour bien vivre avec les autres.

Aucun commentaire

Écrire un commentaire